Vive la baisse du prix du pétrole ?

Publié le par David Hénaux

Il y a peu, Jean-Pierre Pernaut, à qui je rends régulièrement hommage dans ce blog, , se réjouissait à l'antenne de la baisse du prix du baril de pétrole.
C'est doublement stupide.

1) Si le prix du baril est en chute libre (celui-ci est en effet passé de plus de 130 $ à 44 $ en quelques mois), c'est à cause de la récession mondiale. La demande baisse, et le prix diminue. JPP se réjouit donc de la récession.
2) Personne n'a intérêt à ce que le prix du baril soit durablement faible. Côté environnement, c'est une incitation à polluer plus. Côté production, c'est une incitation à moins investir. A moins de 50 $ le baril, de nombreux gisements ne sont plus rentables, à quoi bon les entretenir ? A quoi bon chercher de nouveaux forages dont le coût d'exploitation serait supérieur au prix de marché ? On peut donc s'attendre à une contraction de l'offre. Lorsque demain la croissance sera de retour, et que la demande de pétrole explosera, les pays producteurs seront donc incapables de répondre à cette demande, et le prix du pétrole atteindra de nouveaux records. Ce que l'on croit gagner aujourd'hui, on le paiera cash demain.

Publié dans Crise financière

Commenter cet article