Vive la baisse du prix du pétrole ?

Publié le par David Hénaux

Il y a peu, Jean-Pierre Pernaut, à qui je rends régulièrement hommage dans ce blog, , se réjouissait à l'antenne de la baisse du prix du baril de pétrole.
C'est doublement stupide.

1) Si le prix du baril est en chute libre (celui-ci est en effet passé de plus de 130 $ à 44 $ en quelques mois), c'est à cause de la récession mondiale. La demande baisse, et le prix diminue. JPP se réjouit donc de la récession.
2) Personne n'a intérêt à ce que le prix du baril soit durablement faible. Côté environnement, c'est une incitation à polluer plus. Côté production, c'est une incitation à moins investir. A moins de 50 $ le baril, de nombreux gisements ne sont plus rentables, à quoi bon les entretenir ? A quoi bon chercher de nouveaux forages dont le coût d'exploitation serait supérieur au prix de marché ? On peut donc s'attendre à une contraction de l'offre. Lorsque demain la croissance sera de retour, et que la demande de pétrole explosera, les pays producteurs seront donc incapables de répondre à cette demande, et le prix du pétrole atteindra de nouveaux records. Ce que l'on croit gagner aujourd'hui, on le paiera cash demain.

Publié dans Crise financière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article